Les Bleus



Mon rêve bleu 

Telle une grande vague
Frappant un rocher
Mon âme divague 
Se laissant espérer

Le rêve bleu 
De mon enfance 
Il se peut
Que je l’encense

Me sentant ce jour
Sans défense
Mais dans un bon jour
Sans offense

Ce rêve bleu
S’il subsiste 
Sous d’autres cieux 
Il existe 

Mon rêve bleu
Une jour j’irais
Vois si fabuleux
Vraiment tu es

Mon rêve bleu
Dans mon coeur
Je te dis adieu
Sans rancoeur 

Mon rêve bleu
Un rêve tu étais
Un rêve parbleu !
Pour qui je vivais

Frédérique Mosimann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code