Les Ferreux

Dédale defs :Lieu où l’on peut s’égarer ( Ça j’ai déjà fait !lol! ) ou Ensemble compliqué ,inextricable et Geisha : est au Japon une artiste et une dame de compagnie, qui consacre sa vie à la pratique artistique raffinée des arts traditionnels japonais. Voilà ,voilà ,ça c fait ! Le tableau est tres bien construit géométriquement bien équilibré ,on s’y retrouve ( pas facile avec les dédales pourtant ) Et tout ça avec ,en gros ,deux couleurs ! Bravo !Les boules d’acier donnent une dimension infinie à la toile et interagissent bien avec les deux couleurs de base qui seules,malgré le graphisme , auraient rendu le tableau insipide . Par contre ,la Geisha ,je ne vois pas ,à moins que ,la geisha ce soit justement Frédérique qui consacre , tout aussi justement ,sa vie à la pratique des arts ! De là à ce qu’elle soit une dame de compagnie …Faut voir ! Je ne vais pas m’aventurer dans un dédale de réflexions sans réponse !😉

Pascal Lou

Deux matières se répondent en échos Qui de la peinture ou du métal a créé l’autre ! Est ce la peinture qui converge des deux rives pour se solidifier en un seul bloc ou est ce le métal ,qui tel un aimant projette sur les bords son spectre magnétique ! Bien mystérieux que tout cela ! Seule Frédérique a la réponse ! Et puis ,et puis pour aller plus loin ,n’est ce pas l’ histoire de chacun d’entre nous ,nous qui parfois rayonnons vers les autres ,ou est ce les autres qui nous confortent dans notre existence ? Les autres qui nous donnent l’envie de vivre par leur reconnaissance ? Rien ne se perd tout se transforme nous en avons ici la preuve irréfutable !

Pascal Lou

Pêche d’en Fer


Alors que je t’avais perdue
Empruntant le mauvais chemin
Soudain tu m’es apparue
Là-bas, tout au loin


Mon âmes en peine
Mon corps en panne
Impossible que tu sois mienne
Mon coeur est en fane


Pourtant de si loin
Il me semble apercevoir 
Au fond de ce trou noir
Une lueur dont j’ai besoin


Surprise par cette lumière
Courant pour la retrouver
Laissant mes tracas à hier
Je suis le chemin de fer


Arrivant à destination 
Non sans peine je l’avoue
Libérée de tant de pression
À toi lumière, je me voue


Retrouver une pêche d’enfer 
Mon tour enfin c’est
Laissant les souvenirs amères
Loin dans leur enfer 


Pêche d’enfer retrouvée 
A jamais je l’espère 
Pêche d’enfer tant aimée
Pêche d’enfer tu es immaculée 

Frédérique Mosimann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code