Les Rouges, Orangés




Long est le Chemin
Long est le chemin
Qui me permettra
Un beau matin
D’être au creux de tes bras


La patience ainsi
Nous est obligée
Malgré celle-ci
Nos âmes sont liées


Aujourd’hui si loin
Et si proches à la fois
Nul est mon besoin
Même si je suis aux abois


Distance réconfortante
Distance que je hais
Distance rassurante
Distance tu me déplais

Frédérique Mosimann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code